VIMERA

FICHE D'IDENTITÉ : VIMERA
Secteur : Biodiversité

Date de création : 20/06/2020

Utilisation des capitaux recherchés : Production d'algues marines pour la Cosmétique et l'Alimentation

Résumé de l'activité :

Exploitation d’une ferme aquacole en vue de produire des algues et de les transformer en ingrédients et produits finis visant les activités cosmétiques et d’alimentation 

L'ESSENTIEL

Activité de VIMERA, en quoi est-elle innovante :

L’entreprise VIMERA est créée en Mars 2013. Le business modèle est basé sur l’exploitation d’une ferme aquacole en vue de produire des algues et de les transformer en ingrédients et produits finis visant les activités d’alimentation, de soin et de beauté à partir de la biodiversité algale des Antilles.

Le choix de l’algue est dicté par l’intérêt pour cette ressource naturelle importante mais quasi inexploitée dans notre bassin Caribéen.

Dans le domaine de la cosmétique, ce choix se justifie par :

  • Existence d’une richesse algale en Guadeloupe;
  • Une tendance nationale croissante pour la cosmétique bleue (à base d’ingrédients marins);
  • La place de leader de la France dans le domaine de la cosmétique ;
  • La créativité et l’innovation dans ce domaine en France entrainant une recherche importante d’ingrédients originaux et « exotiques » ;
  • L’importance des produits et services de beauté et de bien être dans le panier de la ménagère Guadeloupéenne ;
  • L’existence d’entreprises de production cosmétique en Guadeloupe.

Dans le domaine de l’alimentation, ce choix se justifie par :

  • Une tendance nationale croissante pour la consommation de produits dit « naturels »;
  • La consommation croissante de plats culinaires à base d’algues de chez nous.

Fondatrice: Claudine ROZAS

EXPERIENCES

  • Stage à l’université de los Lagos au Chili –  Reproduction sexuée et asexuée des algues.
  • Gérante d’entreprise depuis 2013 – Expérimentation sur la culture d’algues – valorisation des algues
  • Responsable du Pôle Innovation, Recherche, Développement, Agence Guadeloupe-Expansion 2006 – 2017
  • Animatrice du réseau des professionnels de l’accompagnement des entreprises en Guadeloupe – agence Guadeloupe-Expansion / agence France entrepreneur  2009 – 2017
  • Conseillère d’entreprises agro-alimentaires, chambre d’agriculture de Guadeloupe1994-2005

 

FORMATIONS

  • Formations sur la valorisation des algues
  • ENSIA SIARC, Montpellier, Master of sciences en génie alimentaire (2001)
  • Ministère de l’Agriculture et de la Forêt, Formation de Conseiller de Gestion Agricole (1997)
  • ISTOM, Cergy Pontoise, Diplôme d’Etudes Supérieures des Techniques d’Outre-Mer (DESTOM, 1994)
  • Lycée agricole, Guadeloupe, Brevet de Technicien Supérieur (Agronomie tropicale, 1989)
  • Bac B (sciences économiques et D’ (sciences agronomiques)

LES BONNES RAISONS POUR INVESTIR DANS L’ENTREPRISE

  • C’est le bon moment, le début de la phase de production, après une phase d’expérimentation réussie, pour investir dans une entreprise à fort potentiel de valorisation.
  • La culture d’algues est un mode de production innovant mais a été testé avec succès. C’est un secteur d’avenir aussi bien pour la cosmétique que dans l’alimentation, où le naturel devient la référence.
  • L’augmentation de capital pourrait permettre à l’entreprise d’obtenir un financement de BPI France pour un montant équivalent. c’est donc un effet de levier fort intéressant.
  • La fondatrice a un parcours de formation et d’expériences entièrement tourné vers ce projet depuis plus d’une vingtaine d’années et a fait preuve d’une ténacité exemplaire, et est maintenant près de déboucher sur une production à grande échelle.

 

THE INNOVATION WITHIN VIMERA:

 The company VIMERA has been created in March 2013. 
The business model is based on operating an aquaculture farm in order to produce algae and transform them into ingredients and finished products aimed at the activities of food, care and beauty from the algal biodiversity of the Caribbean.
 The choice of algae is dictated by the growing interest in this important but almost untapped natural resource in our Caribbean basin.
 In the field of cosmetics, this choice is justified by:
  • 
    		
    The existence of an algal resource in Guadeloupe;
    A growing national trend for blue cosmetics (based on marine ingredients);
    France’s leading position in the cosmetics sector;
    Creativity and innovation in this field in France leading to significant research into original and "exotic" ingredients;
  • The importance of beauty and wellness products and services in Guadeloupe housewives usual purchases;
  • The existence of cosmetic production companies in Guadeloupe.

 


In the field of food, this choice is justified by:

  • A growing national trend for the consumption of so-called “natural” products;
  • The increasing consumption of culinary dishes based on local seaweed.

 

The Founder: Claudine ROZAS

 

EXPERIENCES

  • Internship at the University of Los Lagos in Chile – Sexual and asexual reproduction of algae.
  • Firm Manager since 2013 – Algae Cultivation Experiment – Algae Enhancement
  • Head of Innovation, Research and Development Sector in Guadeloupe-Expansion agency 2006 – 2017
  • Coordinator of the network of business support professionals in   Guadeloupe-Expansion agency / France Entrepreneur agency 2009 – 2017
  • Agro-Food Business Advisor, Guadeloupe Chamber of Agriculture 1994-2005

 

TRAINING

  • Training on how to create value from seaweed
  • ENSIA SIARC, Montpellier, Master of Science in Food Engineering (2001)
  • Ministry of Agriculture and Forestry, Agricultural Management Advisor Training (1997)
  • ISTOM, Cergy Pontoise, Diplôme d'Etudes Supérieures des Techniques d'Outre-Mer (DESTOM, 1994)
  • Lycée agricole, Guadeloupe, Brevet de Technicien Supérieur (Agronomie tropicale, 1989)
  • Bac B (Economics and Agriculture Sciences)

 

THE GOOD REASONS TO INVEST IN THIS FIRM

  • This is the right time, at the beginning of the production phase, after a successful experimentation phase, to invest in a company with a high potential for exploitation.
  • Algae cultivation is an innovative production method but has been successfully tested. It is a sector of the future for cosmetics as well as in food, where the natural becomes the reference.
  • The capital increase could allow the company to obtain financing from BPI France for an equivalent amount. So it’s a very interesting leverage.
  • The founder has had a background of training and experience entirely focused on this project for more than twenty years and has shown exemplary tenacity, and is now close to leading to large-scale production.


 

 

 

 

 

 

 
POSEZ VOS QUESTIONS

VIMERA

L'ENVIRONNEMENT

Positionnement par rapport à la concurrence :

 

1) Les principaux concurrents :

La majeure partie de la production d’algues est en  Asie.

Le Finistère abrite le plus grand champ d’algues d’Europe.

Une quarantaine d’entreprises se partagent le marché breton de la transformation des algues. Un secteur qui génère plus de 600 emplois dans le Finistère.

Il existe une production d’algues alimentaire dans la Caraïbe. Le Chondrus Crispus, localement appelé Seamoss est largement répandu dans certains Etats comme la Jamaïque ou Sainte-Lucie.

  

2) Les obstacles à l’accès au marché

 

2.1) La réglementation relative à la commercialisation des algues alimentaires

La consommation des algues est considérée comme portant sur des aliments non traditionnels, de ce fait leur utilisation est réglementée par :

 • le règlement européen n° 629/2008 de la Commission du 2/07/2008 modifiant le règlement (CE) n°1881/2006 portant fixation des teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires ;

• les textes du Conseil supérieur d’hygiène publique de France (CSHPF) pour les algues alimentaires (14/06/1988, 13/12/1988, 09/01/2006).

Les autorités sanitaires françaises permettent la commercialisation de 14 espèces d’algues à destination alimentaire :

 • 12 espèces de macroalgues (6 brunes, 4 rouges, 2 vertes), dont Laminaria et Gracilaria ne peuvent être consommées que sous forme de condiments (des apports maximums/jour sont définis)

• 2 espèces de microalgues. … avec des exigences toxicologiques fixant des teneurs maximales en métaux lourds, en iode et des critères microbiologiques.

 

Il s’agit d’une liste positive d’espèces d’algues dont la consommation est autorisée, qui proviennent soit de récoltes en France, soit d’importations. Ce n’est pas pour autant une liste d’espèces dont la culture est autorisée, en particulier en milieu ouvert (voir plus loin § III-2).

Vimera dispose d’une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) en vue de l’exploitation d’une concession de 2 ha en Guadeloupe.

 

 

 

 

VIMERA

LA STRATEGIE

Stratégie de développement retenue :

Le développement a été conçu en 2 phases :

  • Une première phase d’études et expérimentation sur une plateforme pilote
  • Une deuxième phase de lancement de l’activité de production

1) Phase 1 : Etudes et expérimentation sur une plateforme pilote

1.1) Mise en place d’une plateforme d’expérimentation en mer

Cette plateforme a été installée à  Sainte Rose : Dimensions extérieures 10 m X 10 m et Surface utile 8,84 m X 8,84 m

1.2) Analyse du comportement des algues en mer

La saisonnalité des algues dans le milieu naturel : 

  • Principale période d’octobre  à février avec des nuances d’une algue à l’autre
  • Deuxième période variable selon les algues. Par exemple Gracilaria Caudata est visible toute l’année mais en petite quantité en dehors de la forte saison.

Les conditions de croissance : Courantologie limitant le dépôt d’alluvions sur les algues

1.3) Analyse du comportement des algues en culture

Croissance satisfaisante des algues rouges :

  • Culture possible en surface pour certaines algues. Par exemple hypnea musciformis.
  • Nécessité de culture entre 60 cm et 1 m de profondeur pour certaines algues sensibles au parasitage d’autres algues …

Nécessité d’une écloserie pour la croissance des autres algues : Padina : reproduction en écloserie puis grossissement en mer.

* Moyenne réalisée sur 3 lignes par espèce

Sur la plateforme la longueur utile d’une ligne est de 8 m.

En situation de production, on prévoit 6936 m linéaires utiles. Soit un coefficient de 867

Autres hypothèses de production : 2 cycles pour G5 ;   3 cycles pour H1

1.4) Les algues retenues pour la phase de production

  • Gracilaria caudata  G5
  • Hypnea musciformis H1

1.5) Impact environnemental

ABSENCE DE PRELEVEMENT MASSIF SUR L’ENVIRONNEMENT

Le principe de l’algoculture est d’éviter la cueillette régulière sur l’environnement par la culture des algues en mer.

L’algoculture nécessitera au départ un prélèvement ponctuel pour les premiers bouturages et l’ensemencement selon les types d’algues.

L’algoculture permettra ensuite de réaliser plusieurs cycles de production.

ABSENCE D’UTILISATION D’INTRANTS

Extrait de la note du CEVA (Le Centre d’Etude et de Valorisation des Algues, Société d'Economie Mixte, est le centre technique spécialisé dans l'étude des algues. Il met en œuvre une recherche appliquée et en assure le transfert de connaissances dans le monde industriel. Il est reconnu en tant qu'institut technique agro-industriel et institut technique agricole. Installé sur la presqu'île de Lézardrieux dans la commune de Pleubian (Côtes-d'Armor), le CEVA emploie 21 permanents).

« Nos pouvoirs publics ont pris conscience récemment du potentiel offert par cette matière première qui a pour caractéristiques majeures de ne pas avoir besoin d’eau douce, d’engrais ni de pesticides pour croître, mais qui a au contraire la faculté d’utiliser le gaz carbonique pour transformer par photosynthèse l’énergie lumineuse en réserves ou constituants biochimiques originaux. C’est pourquoi depuis le Grenelle de la Mer, les algues - macro ou micro - constituent une richesse patrimoniale qu’il y a lieu d’exploiter sur la base des principes du développement durable. C’est pour cette raison que de nombreux projets ont été soutenus notamment dans le cadre de différents appels à projets lancés par l’Agence Nationale de la Recherche. »

ABSENCE DE REJET DANS L’ENVIRONNEMENT

Au cours de la phase pilote, 2 visites du fond marin en plongée, ont permis de constater qu’il n’y a pas de production anarchique d’algues à proximité. L’herbier qui tapisse le fond par endroit n’a pas souffert de la plateforme en surface.

Le matériel de production est essentiellement composé de cordes réutilisées et sorties de la plateforme une fois usagées.

EFFET DES CULTURES D’ALGUES

Les algues, par l’absorption des nitrates et phosphates nécessaires à leur croissance, peuvent permettre la bio-remédiation partielle ou totale de certains effluents. Ce phénomène, à mettre en balance avec la nécessaire limpidité de l’eau pour une meilleure croissance des algues que nous voulons produire, montrent que la culture d’algues peut avoir un effet positif sur son environnement marin.

1.6) Caractérisation des algues

PROPRIETES OBSERVEES

Activité anti-âge : effet sur la synthèse de pro collagène 1;

Activité anti-inflammatoire : effet sur la libération d'IL8 et PGE2;

Activité véinotonique / vasoconstriction

Pour Hypnéa musciformis, il faut surtout retenir ses propriétés anti-inflammatoires.

1.7) Etude de faisabilité technico économique

La réalisation de la ferme sur 2 ha commercialisant de la poudre d’algues à raison de 15 à 40 €/kg de poudre (selon les types d’algues) plus d’autres produits à haute valeur ajoutée sur le marché français est rentable avec un seuil de rentabilité atteint en A3.

Orientation stratégique suite à l’étude du projet en phase 1

  • Intégrer la collecte des algues proliférantes dans l’approvisionnement de l’unité de transformation
  • augmenter la valeur ajoutée des produits. Trois types de produits seront réalisés :
    • Produits 1 : Produits tirelire.
    • Produits 2 : produits d’appel pour se positionner sur le marché mais peu rentable.
    • Produits 3: produits phare à haute technicité.

2) Phase 2 : lancement de l’activité de production

2.1) Localisation de la concession

Mise en place progressive des algues en mer. Surface effectivement productive : 1 ha en Année 1

2.2) Ressources humaines

 

VIMERA Ressources  humaines ETP

A1

A2

A3

A4

A5

Production en mer

0,5

1

1

1

1

Unité de traitement

0,5

1

1

1

2

Laboratoire

0,5

0,5

1

1

1

Administration

     

0,5

0,5

Total

1,5

2,5

3

3,5

4,5

 

Il est prévu une embauche régulière en fonction des besoins liés à la croissance de l’activité.

2.3) Plan de Prévention des Risques

 

RISQUES

NIVEAUX

DEGATS POSSIBLES

MESURES PREVENTIVES

MESURES   DANS L’INSTANT

MESURES CORRECTIVES

COUPS DE VENTS

Fréquent saisonnier

Pertes de production en période cyclonique

Arrêt de production pendant les 2 mois les plus exposés. Vigilance météo quotidienne

Absence de sortie au moment du phénomène

Vérification de la solidité des installations; réparation

CYCLÖNES

Possible saisonnier

Peu de prise au courants marins pour les installations; perte de production possible

Arrêt de production pendant les 2 mois les plus exposés; Mise en sécurité de l’embarcation en cas d’alerte

Absence de sortie au moment du phénomène

Vérification de la solidité des installations; réparation

TREMBLEMENT DE TERRE

faible

Casse sur les installations (peu probable)

Inscription en mairie pour le plan ORSEC pour alerte

Mise en sécurité du personnel

Vérification de la solidité des installations; réparation

TSUNAMI

faible

Casse sur les installations

Inscription en mairie pour le plan ORSEC pour alerte

Mise en sécurité du personnel

Vérification de la solidité des installations; réparation

 

Autres risques sur l’activité

La contamination des algues

  • L’organisation de la concession en plusieurs zones limite les effets d’une éventuelle infestation.
  • Par ailleurs le choix des algues s’est porté sur des algues qui existent déjà dans le milieu où elles sont en équilibre dans leur écosystème. Ce qui réduit les risques d’atteinte massive par d’éventuels ravageurs ou parasites.
  • Si malgré ces précautions, une infestation avait lieu, la zone concernée serait débarrassée des algues concernées qui seraient éliminées par compostage ou méthanisation.

L’importation de produits concurrents

La communication de l’entreprise sera basée sur la proximité et l’origine locale de la matière première symbolisées par une marque d’entreprise.

 

PERSPECTIVES DU PROJET

Les résultats de la première phase montrent que certaines algues locales s’adaptent bien à la mise en culture, et qu’elles présentent des propriétés chimiques et cosmétiques intéressantes.

La phase 2 du projet qui vise au déploiement de l’activité permettra dans un premier temps de créer 5 emplois permanents et plusieurs emplois saisonniers.

Si les perspectives de développement de l’activité se confirment, la mise en place d’une filière algues pourra être envisagée.

La marque cosmétique est en cours de dépôt.

Le développement de la marque pour les produits alimentaires se fera dans un second temps.

 


 


 

VIMERA

ACCES LIMITE

DETAIL DE L'OFFRE D'INVESTISSEMENT



La  diffusion de l'offre d'investissement est limitée à un cercle restreint d'investisseurs (149 personnes)  ou à des investisseurs qualifiés.

Ceci, conformément à la législation régissant l'Offre Publique de Titres Financiers (articles L411-1 et L411-2 du code monétaire et financier) et la directive européenne 2010/73/UE.
 

Ce projet vous intéresse? Vous souhaitez aller plus loin? Vous voulez investir mais auparavant obtenir plus d'informations?

 

Déclarez votre objectif d'investissement sur le projet que vous avez choisi

Cliquez sur INVESTIR et suivez les 6 étapes du processus de déclaration d'intention d'investissement.

A la fin du processus un de nos Conseillers en Investissements Financiers (CIF) prendra contact avec vous.

Si le projet que vous avez choisi correspond à vos critères d'investissement vous recevrez le mémo investisseur.

Après étude du dossier vous validerez votre investissement en renvoyant le bon de souscription accompagné de votre chèque.

Nous vous invitons à suivre le process d'investissement en cliquant sur le bouton INVESTIR ci-dessous.

Capitaux recherchés : 60 000 €
Part du capital : 25 %
Valorisation : 180 000 €
Investisseurs : 15
Ticket minimum : 250 €
Phase de développement : Développement
Defiscalisation : oui
Date limite de souscription :
31 décembre 2020 ( 31 jour(s) restant(s))

Feedelios - Investir dans un projet

9 750 € investis

16 875 € en cours d'investissement