SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT)

FICHE D'IDENTITÉ : SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT)
Secteur : Energies Renouvelables

Date de création : 28/05/2021

Utilisation des capitaux recherchés : Investissement en matériels de scierie et de transport

Résumé de l'activité :

Développement d'une activité de scierie de bois tropicaux à Saint-Laurent du Maroni en Guyane.

L'ESSENTIEL

Activité de SDBT, en quoi est-elle innovante 

L’entreprise SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT) a été créée en novembre 2019 par Jacques SIMONNET avec le concours de Patrice ANTIER, ancien avocat d'affaires reconverti dans le photovoltaïque et installé à Niort, pour développer une activité de sciage sur le site de l'ancienne scierie SBT dont l’activité est à l’arrêt depuis 4 ans.

Un marché local existe à Saint-Laurent du Maroni en raison de la très grosse demande depuis l’arrêt d’activité de SBT. Le bois est principalement employé pour la charpente dans le cadre de la construction de logements (particuliers, logements sociaux sur Saint-Laurent et Apatou).

Les déchets de la scierie seront par ailleurs valorisés pour produire de l’électricité à partir de cette biomasse, soit pour alimenter une petite centrale à Saint-Laurent en partenariat avec  société EASY-whatt, soit pour alimenter la future unité biomasse Voltalia d’Iracoubo en cours de construction.

Par ailleurs, l’approvisionnement est assuré dans le cadre de contrats passés avec l’ONF.

Président Fondateur : Jacques SIMONNET

Jacques SIMONNET a obtenu un diplôme d’Ingénieur de l’Ecole Supérieure du Bois (Paris) en 1976.

Il a eu une longue expérience professionnelle aux Antilles dans de nombreux secteurs liés au bois

PERSPECTIVES DU PROJET

Le projet est donc dans un développement durable et vise à fournir de l’énergie propre et durable à la région de Saint-Laurent du Maroni dans un contexte de fort développement de ce territoire.

LES BONNES RAISONS POUR INVESTIR DANS L’ENTREPRISE

  • C’est le bon moment, c’est le début d’une montée en charge progressive pour investir dans une entreprise à fort potentiel de valorisation.
  • Le secteur du bois est un des atouts majeurs de la Guyane.
  • L’augmentation de capital vient compléter la subvention obtenue dans le cadre du plan de relance de la filière Bois en Guyane, largement soutenu par BPI France pour un montant équivalent. C’est donc un effet de levier fort intéressant.
  • Le président  fondateur a une large expérience dans le domaine.

 

 

 

The Innovation in SDBT activity

The company SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT) was created in November 2019 by Jacques SIMONNET with the assistance of Patrice ANTIER, a former business lawyer converted into photovoltaics and installed in Niort, to develop a sawing activity on the site of the former SBT sawmill whose activity has been stopped for 4 years.

A local market exists in Saint-Laurent du Maroni due to the very high demand since the shutdown of SBT. The wood is mainly used for the framework within the construction of housing (individuals, social housing in Saint-Laurent and Apatou).

The sawmill waste will also be recovered to produce electricity from this biomass, either to supply a small power plant in Saint-Laurent in partnership with the company EASY-whatt, or to supply the future Voltalia  biomass unit in Iracoubo, under construction.

In addition, supplies are provided under contracts with the NFB (Office National des Forêts).

Founding President: Jacques SIMONNET

Jacques SIMONNET obtained an engineering degree from the Ecole Supérieure du Bois (Paris) in 1976.

He had a long professional experience in the West Indies in many sectors related to wood

PROJECT OUTLOOK

The project is therefore included in a sustainable development process and aims to provide clean and sustainable energy to the region of Saint-Laurent du Maroni in a context of strong development of this territory.

GOOD REASONS TO INVEST IN THE COMPANY

  • It is now the right time, the start of a gradual ramp-up to invest in a company with high development potential.
  • The timber sector is one of Guyana's major assets.
  • The capital increase complements the subsidy obtained as part of the revival plan for the timber industry in Guyana, largely supported by BPI France for an equivalent amount. So this is a very interesting leverage effect.
  • The founding president has extensive experience in this field.

 

 

 
POSEZ VOS QUESTIONS

SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT)

L'ENVIRONNEMENT

Positionnement par rapport à la concurrence :

Les principaux concurrents :

La seule scierie d’importance (capacité 500 m3 de sciages /mois) en mesure de fournir les marchés de construction de l’Ouest guyanais est la scierie SDS située à Kourou, soit à 200 km, donc sensiblement très éloignée.

Il existe 2 autres petites unités de sciage plus proches :

- ECO-FORESTERIE (50 m3 sciages /mois) sur la route de Mana

- SCIERIE DU FLEUVE (50 m3 sciages /mois) à Apatou.

La principale concurrence provient des importations en provenance du SURINAM, partie en direction des points de vente de Cayenne (pas de point de vente à Saint-Laurent), partie en bois clandestins d’assez mauvaise qualité pour le marché domestique de Saint-Laurent. Le Préfet de Guyane a été sensibilisé sur ce sujet lors de sa visite dans l’entreprise le 26 avril 2021.

Les obstacles à l’accès au marché

La demande actuelle en bois de construction sur Saint-Laurent est forte, et les entreprises sont actuellement obligées de se fournir à Kourou ou à Cayenne, car il y a une obligation de certificat d’origine « forêt ONF » pour l’accessibilité aux marchés publics.

SDBT dispose de cette certification, mais la bonne qualité des sciages est également requise, ainsi que la possibilité de livrer ses principaux clients : sur le 1er point la qualité de sciage est très bonne, et le 2ième point pourra être réglé avec l’acquisition prochaine de 2 véhicules utilitaires.

Au niveau prix, les tarifs de SDBT sont réputés plus attractifs que la scierie SBT de Kourou, avec les coûts de transport en moins.

Le prix du bois sur le marché en  Guyane (Etude réalisée par Jacques SIMONNET)

Les prix dépendent de la qualité du bois (le 1er choix est toujours plus facile à vendre, car exportable, et les autres choix posent plus de problèmes).

L’un des avantages de la situation à Saint-Laurent est que le bois de 2ième et 3ième choix est plus facile à vendre qu’ailleurs car la demande est surtout orientée sur le prix.

Par ailleurs les programmes de construction sont actuellement importants sur Saint-Laurent et Apatou.

Il est donc possible de maintenir un prix moyen de 800 € pour les bois sciés.

La demande la plus importante porte sur l’ANGELIQUE et l’AMARANTE don le prix a augmenté de plus de 50% en 5 ans du fait de la très forte demande, notamment à l’export, et cela ne peut qu’augmenter.

A contrario les GONFOLO  et JABOTY, qui ont le même prix d’achat auprès de l’ONF, a moins augmenté car non demandés à l’export. La rentabilité est moindre, mais ils sont demandés par le marché local car moins durs et plus faciles à scier.

Les bois CLASSE 4 sont par contre très demandés à l’export, mais les volumes disponibles sont moindres.

Les bois de couleur sont plus rares, donc plus chers.

 

 

SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT)

LA STRATEGIE

Stratégie de développement retenue :

Le développement a été conçu en 2 phases :

  • Une première phase de redémarrage d’une activité de sciage pour le marché local de Saint Laurent en bois de construction.
  • Une deuxième phase de développement de la production avec une 2ième scie et production d’énergie renouvelable à partir de la valorisation de la biomasse (connexes de scierie) et d’installation de panneaux photovoltaïque sur les toitures.

Phase 1 : Redémarrage de la scierie avec fourniture du marché local de Saint Laurent en bois

Le démarrage de la scierie SDBT  en 2020 a pu avoir lieu grâce à l’installation d’une scie mobile neuve, l’achat d’un stock important de grumes ONF déjà existant sur le parc de la scierie, et l’achat de grumes fraiches auprès d’exploitants forestiers agréées par l’ONF.

Mais à cause de la crise sanitaire, l’année 2020 est une année blanche, avec une demande très faible des entreprises de construction (la plupart des marchés ayant été à l’arrêt), mais l’entreprise a pu néanmoins se faire connaître, et développer une bonne réputation de qualité de sciages.

Une demande de soutien au titre du Plan de Relance a été effectuée au début du mois de novembre 2020, avec une décision favorable pour une subvention de 50% sur un programme d’investissement présenté de 574 k€.

Phase 2 : Développement de la production de sciages avec l’acquisition d’une 2ième scie et production d’énergie renouvelable à partir de la valorisation de la biomasse (connexes de scierie) et d’installation de panneaux photovoltaïque sur les toitures

La  PHASE 2 correspondra à une activité basée sur une production de 100 m3 mensuels de sciage bois d’œuvre après réalisation des investissements prévus au Plan de Relance.

Dans un souci d’efficacité économique et écologique, il est au cours de cette Phase 2 de valoriser tous les connexes de scierie en biomasse énergie en partenariat avec la société EASY-WATT dirigée par M. Jean-Philippe BIAVA, ancien directeur d’EDF-Guyane qui connaît parfaitement ces questions pour avoir  initié l’appel d’offre AMI-biomasse de 2016 pour faire face aux importants besoins d’énergie  de la Guyane, et notamment sur la zone de Saint-Laurent.

Par ailleurs le groupe TOTAL envisage de développer avec SDBT une grande ferme photovoltaïque permettant de répondre aux besoins énergétiques de la zone de Saint-Laurent, celle-ci pouvant être réalisée sur l'ancien périmètre du bail SBT, ce qui aura pour mérite de bénéficier des infrastructures de la scierie. 

Cela nécessitera une demande d’occupation de la totalité des 60 ha du bail initial de 99 ans de la société SBT.

 

 

SCIAGE DES BOIS TROPICAUX (SDBT)

ACCES LIMITE

DETAIL DE L'OFFRE D'INVESTISSEMENT



La  diffusion de l'offre d'investissement est limitée à un cercle restreint d'investisseurs (149 personnes)  ou à des investisseurs qualifiés.

Ceci, conformément à la législation régissant l'Offre Publique de Titres Financiers (articles L411-1 et L411-2 du code monétaire et financier) et la directive européenne 2010/73/UE.
 

Ce projet vous intéresse? Vous souhaitez aller plus loin? Vous voulez investir mais auparavant obtenir plus d'informations?

 

Déclarez votre objectif d'investissement sur le projet que vous avez choisi

Cliquez sur INVESTIR et suivez les 6 étapes du processus de déclaration d'intention d'investissement.

A la fin du processus un de nos Conseillers en Investissements Financiers (CIF) prendra contact avec vous.

Si le projet que vous avez choisi correspond à vos critères d'investissement vous recevrez le mémo investisseur.

Après étude du dossier vous validerez votre investissement en renvoyant le bon de souscription accompagné de votre chèque.

Nous vous invitons à suivre le process d'investissement en cliquant sur le bouton INVESTIR ci-dessous.

Capitaux recherchés : 50 000 €
Part du capital : 33 %
Valorisation : 101 515 €
Investisseurs : 2
Ticket minimum : 1 000 €
Phase de développement : Développement
Defiscalisation : oui
Date limite de souscription :
31 août 2021 ( 26 jour(s) restant(s))

Feedelios - Investir dans un projet

0 € investis

2 000 € en cours d'investissement